rencontres gratuites en Bretagne

Accès au site

salive63

54 ans.
Josselin
Morbihan
Bretagne

salut homme de 53 ans marie recherche relation avec femme sur le 56 regieon ploermel ou femme etrangere

Photo de salive63

Alainah

60 ans.
Vannes
Morbihan
Bretagne

Bonjour,
J'aimerais trouver une femme sans complexe par rapport à son corps, même si elle a quelques kilos en trop.
Je ne souhaite pas qu'elle cache sa nudité à mes yeux

Photo de Alainah

beaucest

45 ans.
Langoëlan
Morbihan
Bretagne

bonjour,cherche dial sympa dans le respect de chacun
a bientot?
lol

Photo de beaucest

malousin

34 ans.
Brest
Finistère
Bretagne


bonjour pas de cam
les mecs? je sais pas!
merci
bisous

Photo de malousin

paulk

70 ans.
Quimper
Finistère
Bretagne

Une chanson:
"j'attendrai,
le jour et la nuit, j'attendrai toujours
ton amour"
et une autre:
"Je suis seul ce soir
avec mes rêves
je suis seul ce soir
et sans espoir"

Bon mais faut dire aussi que je suis super fan des sciences ésotériques (astrologie,tarot etc..)- de la bonne musique des années
60/70 (je suis chanteur-compositeur) et bien sûr de la peinture (je peint aussi!)...Donc j'aime ce qui est beau!

A bonne entendeuse...salut!!!

Photo de paulk

minouche56

54 ans.
Baud
Morbihan
Bretagne

hello , faisons connaissance , il sera plus facile de nous connaitre , please , seulement les femmes , je garde ma veste du bon coté !! bises a toutes meme aux coquines et aux super coquines , nudiste bienvenue au club aussi et aussi pour me faire des amis,des connaissances ,je discute avec tout le monde sans probleme , suis sans aucun tabou et tres ouvert , a bientot
ps: merci a celle qui blackliste sans meme avoir discuter au moins un bonjour , ça me fait rire plutot qu autre chose bises aux autres et a tous

Photo de minouche56

muzob

68 ans.
Pluguffan
Finistère
Bretagne

a la recherche de nouvelles aventures de nouveaux plaisirs

Photo de muzob

ricou67600

48 ans.
Saint-Malo
Ille-et-Vilaine
Bretagne

cc,a tous,sympas kool,cokin,calin,j'adore parler et echanger mais pas que ca,je rigole/O/ je cherche une belle histoire d amour sincère et vrai dans la sincérité!femme d afrique en faux profils passez votre chemin

Photo de ricou67600

amical29

69 ans.
Brest
Finistère
Bretagne

Bonjour,
Je m'appelle JEAN CLAUDE, j'ai 68 ans, suis d'un naturel réservé et timide,
Je suis là pour me faire des amis. Je pratique la randonnée et la marche nordique; quand le temps ne le permet pas je suis sur le net pour bavarder un peu et jouer au scrabble sur le net.
Je suis marié mais pas contre des rencontres avec des gens de mon coin (je suis large d'esprit histoire de ne pas mourrir idiot). Si mon profil vous convient n'hésitez pas je répondrais à tout le monde.

Photo de amical29

jean paul29

55 ans.
Carhaix-Plouguer
Finistère
Bretagne

bonjour,

je me présente, Jean Paul, 55 ans.
je recherche une relation sérieuse mais comme une relation commence toujours par de l'éphémère, donc.......
je m'oriente plutôt de préférence vers une femme coquine.
je suis facile a vivre, câlin et tactile. pas jaloux.
femme bis bienvenue
je n'ai pas de critère d'âge.

Photo de jean paul29

nrk

36 ans.
Quimper
Finistère
Bretagne

brun, 1m84; sportif (handballeur ! ;), et papa.
moments sans prise de tête, de rencontres sincères et cool

a +

Photo de nrk

loups35

40 ans.
Saint-Brice-en-Coglès
Ille-et-Vilaine
Bretagne

Nocturne

Ma vie se couche quand se lève le soleil,
C'est quand le feu s'éteint que sonne mon réveil !

Avoir la force de regarder les étoiles,
Une toile de maître que l'on dévoile,
Prendre le temps d'admiration,
Face au chef d'?uvre d'illumination.

Ces petites choses éclaircissent ma nuit,
Lorsque je me tourmente dans le dépit,
Une piètre folie devenue mon horizon,
Pour des questions sans solutions.

Marchant seul dans cette nuit opaque,
Je ne crains ni fou, ni bêtes, ni maniaques,
Sans ambiguïté la nuit me transperce,
Par cette brume et son hurlement de détresse.

De la nuit, je suis le funambule,
Et sur ce fil, je déambule,
Un jour, il cédera sous mon poids
L'heure où pour moi sonnera le glas?













Les envoyés de Dieu?


Il fut un temps où j'admirais les anges. De par leur charisme et leur beauté légendaire, ils incarnaient à mes yeux un idéal et une perfection à atteindre. Leur prestige n'avait pour moi d'égale que leur loyauté pour la justice. Ils se battaient contre le Malin et ses suppôts pour le salut des pauvres pêcheurs que nous sommes. Ils étaient les représentent du Paradis, ils respiraient un peu de ce lieu mythique et leur aura n'en était que plus fort.

Le jour arriva où mon corps, culbuté par une voiture, gisa sur le bitume d'une petite route de campagne. Je vis Gabriel lutter pour mon âme contre Abalam, l'envoyé des Enfers. L'effroi était en moi; j'avais peur de voir mon esprit arraché des mains de mon ange au profit de cette immonde créature des Abysses.

Je m'attendais à assister à un combat épique entre le Bien et le Mal, plein de grâce dans les faits et gestes de mon sauveur et une bestialité acharnée dans ceux du démon. Mais la réalité fut toute autre; hormis la blancheur des ailes de Gabriel rien ne les distinguaient l'un de l'autre:leur combat était des plus bestiales, sans grâce et d'une fourberie que je n'avais jamais pu observé dans les combats des mortels, pourtant bien cruel.

Lorsque le démon, battu, se résigna à lâcher mon âme à mon ange sauveur et fut contraint de retourner dans les profondeurs des Abysses je me dirigeais vers Gabriel, sourire aux lèvres malgré l'écoeurement que j'éprouvais face au combat sanglant dont je venais d'assister.

A ce moment là j'avais encore l'illusion de mes croyances qui rodait dans mon esprit; j'imaginais que Gabriel mettrait en avant son charisme par une posture triomphante et me rassurerait par ces propos aimables?

Il me regarda de la tête au pied, sans dire un mot. Il fini par me tourner le dos et commença à se diriger vers la lumière blanche qui venait d'apparaître. Je supposais qu'elle menait aux portes de Saint Pierre. Je m'empressais donc de lui emboîter le pas. Bien que je peinais à suivre son rythme il ne ralentie pas, amusé de me voir en difficulté.


Etant à quelques mètres en arrière, j'en profitais pour regarder cet envoyé de Dieu sans qu'il sans aperçoive. Il n'y avait point d'auréole au dessus de sa tête, ses ailes étaient d'un blanc passé, et si l'on regardait bien on pouvait remarquer qu'elles étaient tachées par manque d'entretient. Son corps était loin d'être lui aussi blanc comme les représentations bibliques le montrait. Sa démarche ressemblait à celle des vieux paysans dentant tant dis ce que son dos courbé donnait lui l'impression d'un vieille ivrogne fatiguer marchant bon gré mal gré.

Il cracha une glaire sur le côté et s'aperçu de mon regard posé sur lui.
"Dépêche, do'te chose à faire moi!" m'ordonna t'il d'une voix roque très désagréable.
Le dégoût se peints alors sur mon visage; le mythe c'était écroulé. L'ange s'aperçu aussitôt du dégoût que j'éprouvais envers ses manières et se mit à rire à gorge déployée, visiblement très amusé de la situation.
« Vous z?êtes tous les même ! J?suis un ange, j?fais l?boulot qu?on m?donne en fonction d?ma paye? quoi ? Tu crois que je fais ça gratisse de combattre des anges ayant choisies la paye de Lucifer ? »
Mon étonnement fut grand? je ne sus que pensé, toutes les fondations sur les quels c?étaient faites mes convictions étaient devenus branlantes? Encore l?ange se moqua de moi, me voir chétif l?amusait éperdument.
« Vous me faites rire, vous les humains. Je suis un ange, pas un Saint. Vous vous plaisez à tout confondre ! »

A ce moment là je me rendis compte de mon ignorance? que m?avait on appris ? A quel point la vérité avait été erronée ? Es ce que la profondeur de mes convictions était bonne ? Es que le paradis était simplement l?endroit du repos ? Je marchais toujours vers cette lumière, mes pas se faisaient de plus en plus lents ; faisais-je le bon choix ? L?ange marchait toujours au même rythme, ne se préoccupant plus de moi il m?avait distancé et se trouvait à l?entrer des portes, discutant avec le Saint qui s?y trouvait.

Mes pas devenaient de plus en plus hésitant, le paradis? lieu véritable du repos de l?âme ? L?enfer? lieu malsain ? Plus j?avançais plus je doutais?. Gabriel avait parlé d?anges ayant préféré la paye de Lucifer, non pas de démons? seraient ils simplement les même, anges et démons, mais portant des bannières différentes ? Ils se faisaient payé? de simples mercenaires?

J?entendis alors Gabriel discuté mon prix avec Saint Pierre? je compris alors que nous servions dans un combat? Non pas entre le Bien et le Mal, mais entre deux factions opposées. Le Bien et le Mal? toute ma fois avait reposé pendant toutes mes années d?existence sur ce concept? anéantie en si peut de temps? Dieu et Lucifer se livraient un combat comme le font les êtres de chaire et de sang? le pouvoir?

Qu?allais je trouvé en rentrant dans ce domaine régit par Dieu ? Un esprit bon ? Un être ressemblant aux hommes ? Ou pire encore? J?avais perdue fois. Mes croyances n?étaient pas les bonnes, ce que l?on m?avait inculqué depuis ma plus tendre enfance n?était que mensonge.

Je me surpris à m?arrêté et les dévisager tour à tour, le Saint et l?Ange. Ils me regardèrent tout deux, surpris, puis continuèrent sur leur négociation. Cette endroit? l?aura qui s?en dégageait n?était pas le même que celui que j?avais imaginé? rien n?était ce que j?avais imaginé, je m?étais trompé?

Un sourire amer couvrit mes lèvres devant cette triste réalité. Je commençais à mettre un pied derrière l?autre, petit pas d?abord, enjambé ensuite, puis me retournais et me mis à courir, fuyant ce lieu qui ne pouvait être le mien. Je fuyais ces mensonges qui avaient dictés ma vie, je m?étais restreint, je m?étais interdit tant de choses pour mon salut? Tous ça pour? ça?

J?ai fuis. Je suis partie en exile sur cet ancien monde qui fut le mien ? Condamné à l?errance, je regarde ceux avec qui j?étais en prière lorsque je respirais encore? Si seulement ils savaient?https://youtu.be/yGI0Pja2Sro

https://youtu.be/nPnW7waiZvA

https://youtu.be/H07kvnpALX4

https://youtu.be/D3sg1sDhX0U
https://youtu.be/icdJDFFCc1Q
Dans la rage et le tourment

Cette rage de te voir partir
De ne pouvoir te retenir
Le dégout de soi m?envahi
La gorge en feu de jalousie

Ça s?enfonce progressivement
Se propage dans mon sang lentement
Toujours plus loin, toujours plus de tourment
Mon esprit déviant s?enfonce dans le néant

Le corps en feu,
L?esprit hideux,
Rien à espérer,
Rien à sauver.

Une Rose Noire

Une rose noire pour l?obscurité,
L?obscurité qui m?a infecté,
Celle-là seule qui repousse ma lucidité.

Une rose noire pour la déchéance,
La démence qui m?a gagné avec aisance,
Celle-là seule qui m?a conduit à la démence.

Une rose noire pour la folie,
La folie qui traîne dans mon esprit,
Celle-la seule qui agrémente mes nuits.














Ode à la rose

Sous les pleurs de l'aube estivale
Déposant les perles fines de l'aiguial
Abreuvant la rose d'une larme divine
Et lui donne la vie pour un destin d'origine

Dans la douceur du soleil salvateur
Ouvrir son coeur et libérer ses faveurs
Révélation veloutée et fragrance subtile
Naissance d'une reine dans le jardin fertil

Sublimant de sa ronde des pétales caresses
Dans les corps réside une once de tendresse
Sur sa tige fièrement dressée comme par défi
Cueillir cette belle et de ses épines faire fi

Jusqu'au crépuscule l'atmosphère enchanter
Exhalant ses senteurs dans le vent d'été
Quand les ténèbres la couvre de sa cape de soie
La somptueuse fleur dans le souvenir se noie

Demain dans ce paradis encensé d'extrait de rose
Règnera une nouvelle déesse de sa corolle éclose
La plus jolie de toutes resplendira dans le jour
Symbole pour les coeurs qui débordent d'amour.














Perdu dans les ténèbres espérant un signe.
A la place il n'y a que silence,
Ne peux-tu pas entendre mes cris ?
(Je n'ai) Jamais cessez d'espérer,
(J'ai) Besoin de savoir où tu es,
Mais une chose est sûre,
Tu es toujours dans mon coeur.
Je te trouverai quelque part.
Je continuerai d'essayer jusqu'au jour de ma mort.
Je dois juste savoir ce qu'il a pu arriver,
La vérité libérera mon âme.


Perdu dans les ténèbres, essayant de trouver le chemin du retour.
Je veux te prendre dans mes bras et ne jamais te laisser partir.
Espérant presque que tu sois au ciel, pour que personne ne puisse blesser ton âme.
Vivant dans l'agonie, simplement parce ce que je ne sais où tu es.


Je te trouverai quelque part.
Je continuerai d'essayer jusqu'au jour de ma mort.
Je dois juste savoir ce qu'il a pu arriver,
La vérité libérera mon âme.


Où que tu puisses être, je ne m'arrêterai pas de chercher
Quoi qu'il m'en coûte, je dois savoir.


Je te trouverai quelque part.
Je continuerai d'essayer jusqu'au jour de ma mort.
Je dois juste savoir ce qu'il a pu arriver,
La vérité libérera mon âme.




La mort des amants Nous aurons des lits pleins d'odeurs légères, Des divans profonds comme des tombeaux, Et d'étranges fleurs sur des étagères, Ecloses pour nous sous des cieux plus beaux. Usant à l'envi leurs chaleurs dernières, Nos deux coeurs seront deux vastes flambeaux, Qui réfléchiront leurs doubles lumières Dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux. Un soir fait de rose et de bleu mystique, Nous échangerons un éclair unique, Comme un long sanglot, tout chargé d'adieux ; Et plus tard un Ange, entr'ouvrant les portes, Viendra ranimer, fidèle et joyeux, Les miroirs ternis et les flammes mortes..

Une amitié est née
Un amour c est imissé
Un beau jour tu m'as quitté
Mon coeur longtemps a saigné
et depuis rien ne va !!


Je pleurs ma naissance , Je pleurs ma présence
Je cris mon enfance, Sans avancer j'avance
J'éprouve du désespoir, on m'aspire vers le trou noir
Une douleur immense, Une atroce souffrance
Se propage dans mon c?ur, Sa m'aspire droit vers le malheur
Je ne vie pas, Je survie
Les échecs, la solitude ralentissent mes pas
Mon souffle diminue, Je m'abandonne à la tristesse
Je ne me bas plus, La tristesse est ma maitresse



Rien à faire, rien à dire
Voilà ma vie depuis que tu es parti(e)
Ne plus entendre ta voix, tes éclats de rire
Je me sens tellement seul(e) depuis.
Tu étais le soleil de ma vie
Et maintenant, je vis dans la nuit.
Il ne me reste que des souvenirs
Que j'aimerais revivre
Avec toi !



Je voudrai savoir comment faire . Car pleurée , fait si mal .
Car survivre relève a présent du miracle .
Faire semblant , trouver des excuses pour tout et rien a la fois ,
c'est plus que de se mentir a soi même


Je n ais pas envie d' expliqué
Pourquoi en ce moment je pleure
Peut-être parce que je me sens étouffée
Dans mon ame brule ma douleur
Je me sens si lasse partout en moi
Je ne fait qu'a cumuler mon mal être
Je ne peut rien c'est comme sa
Et je ne peux le faire disparaitre
Non. Ce n'est pas un caprice
Mais mon mal vient de Mes préjudice
Car Je ne peux trouver le vrai bonheur
Je ne la trouverais jamais
Je ne la voit que dans mes rêves
C'est un mal intérieur et je ne peut rien i faire.



je cherches à les chasser, mais je n'y arrives pas.
je fermes les yeux, elles reviennent......
Je voudrais dormir, elle vient hanter mes nuits.......
J' essaies pourtant !
Je sors, je vois des gens, mais rien y fait.............
Elles reviennent à la charge, ses images,
dont la moindre pensée me donne des frissons





Mon coeur est marqué à jamais
Des séquelles dans ma chaire gravées
qui toujours me rappeleront
que l'amour est un poison.





Certains disent que la vie est un long chemin paisible ou semé d'embuche...
moi je dit que la vie est une suite de déceptions et
de douloureuses épreuves avec de rares moments de bonheurs!!!!
Comment vivre avec une douleurs et une tristesse
qui vous transperce le c?ur chaque seconde qui passe sans vous laisser de répits???
Pourquoi vivre si l'on a le sentiment de survivre???




Parfois je voudrais tout lâcher
Pour pouvoir m'évader
Et essayer de fuir la réalité
Mais lorsque je vois mes enfants
Cela me redonne espoir
Espoir d'y croire...
Quoi de plus sincère que leurs sourires
dés le premier instant où il voit le jour ils rient
inconscient de la dure vie qui les attend



Tout va mal dans ma vie.
Pourtant je me bat, pour survivre.
Besoin de parler, besoin d'être écouté..
Mais personne ne le voit, personne ne le sais !
Je me ment à moi même,
Je penses aux quelques personnes qui m'aiment.
Mais de plus en plus dans la tristesse je sombre,
Le monde entier n'est que déchéance,
Je suis toujours là, et je perd patience !
ma vie, je n'en veux plus. Je n'est qu'une envie, en finir.
La seule solution que j ai trouvé, c'est de partire.
Ce sentiment m'obsède, j y pense sans cesse.
La larme à l'oeil , je m'engouffre.
Je suis rongé par le remord et la tristesse.



Je ne sais plus je me sent perdu
Je veux avancé, faire comment si tout allait bien
Faire semblant pour ne plus souffrir Et ne pas sombré
Maintenant je ne suis plus toute seule
mes enfants sont la et je ne peut pas tout laisser tomber
Pour eux je dois me surpasser
Et enfin affronter ma douleur
Il faut que je m'en sorte
Que je surmonte cette tristesse envahissante
Qui depuis tant d'année me détruit de l'intérieur
Mais comment y arriver vu que je ne l'accepte toujours pas
Mes larmes ne cesse de couler et je ne peut les arrêter
Je ne sais plus je suis perdu



la vie m'est difficile à vivre
Dur de se relever après tout les coups qui m'ont été portés
Verbales ou physiques sa reste dur de na pas craquer
Je marche seule
Personne pour guider mes pas
Dans mon lit la nuit je compte les heures
Et je sais que personne ne voit
Le chagrin qu'il y a au fond de moi
La douleur des nuits et ces cris que j'étouffe à chaque fois
Je n'ai pas le droit de dire combien je souffre

Photo de loups35
Page suivante
Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !